Question géographie tronc commun concours ENS 2015 : les précisions du jury

Chers collègues,
Le jury vient de publier un nouveau texte de cadrage qui en satisfera certains mais pas d’autres.
Je vous rappelle que ni l’AP-Géo, ni les préparateurs ne sont sollicités pour donner leur avis sur le programme et le jury, comme tous les jurys, est très attentif au respect de ses prérogatives.
Nous avons néanmoins exercé une sorte de devoir d’alerte en mobilisant immédiatement tous les canaux que nous pouvions activer : deux lettres au Jury et à E. Bordas, alerte de l’Inspection générale, appui de l’APPLS, contacts indirects. Nous avons formulé nos demandes avec de multiples arguments techniques pour rendre notre demande recevable.
Aujourd’hui, largement informé des difficultés que nous aurions rencontrées avec ce programme, le jury souverain a accepté de rédiger rapidement une nouvelle note de cadrage, ce qui n’est pas fréquent dans l’histoire de l’ENS, tout en restant fidèle au choix qu’il a fait. Le nouveau programme apparaît mieux recentré sur des questions géographiques, elles-mêmes mieux délimitées.
Entretenir les tensions avec les géographes de l’ENS et du jury ne changera rien au programme de tronc commun 2014-2015, mais risque de rendre plus difficiles les échanges à venir. Rappelons que le principe de la note de cadrage est récent et a été obtenu par nous, rien n’obligeant le jury à nous donner une quelconque indication sur le programme de son choix, validé par le CNESER.
Bien-sûr, cette question sera largement débattue à notre assemblée générale du 14 juin.
L’AP-Géo réfléchit à faciliter tant que faire se peut le travail de préparation de cette question avec si possible des conférences et des sources documentaires. Toutes les bonnes volontés et contributions seront les bienvenues, en particulier sur le site. J’espère que notre association n’en sera pas trop affectée et qu’elle pourra être utile à chacun.

Bien cordialement,
Pierre Stragiotti

Communiqué_programme_2015_géographie_commune-1

cliquer pour télécharger le courrier de Monsieur Éric Bordas.

Avatar

Comments are closed